Inscrivez-vous à notre newsletter

Nos meilleures actualités, une fois par mois. Garanties sans spam et pleines de bons conseils!

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
September 13, 2022

Médecine : la France se tourne vers l’avenir

La France est une nation historiquement innovante dans le domaine de la santé, mais elle doit faire face à l'évolution toujours plus rapide du secteur. Le pays tente de rester dans la course, notamment grâce au plan « Innovation Santé 2030 ». Objectif : faire de la France la première nation innovante en santé d'Europe.


La France bénéficie d'atouts majeurs pour l'innovation en santé : une histoire et une production scientifiques importantes, une longue tradition de recherche clinique, un réseau étendu de structures hospitalo-universitaires, une bonne capacité de formation, un environnement favorable aux startups ainsi que des entreprises d'envergure internationale implantées sur son territoire.

Mais le pays est aussi confronté à des défis structurels et stratégiques : baisse des budgets de la recherche publique, lourdeur des processus administratifs, nécessité de regrouper recherche et soins, public et privé, déficit de production et transformation globale du secteur de la santé par le numérique.

Présenté fin juin 2021 par le Président de la République, le Plan Innovation Santé 2030 tente de répondre à ces problématiques. L'ensemble de mesures bénéficiera d'un budget de 7 milliards d'euros, avec l'ambition de « faire de la France la première nation européenne innovante et souveraine en santé ».

Booster la recherche biomédicale

En premier lieu, il s'agit renforcer la recherche biomédicale française, en s'appuyant sur de grands organismes comme l'Inserm, le CNRS ou les universités. Pour résorber le clivage entre la recherche et le soin, le défaut d'investissement dans les infrastructures de recherche, et le manque d'attractivité des carrières, le Plan Innovation 2030 mise sur la création de pôles d'excellence.

La loi recherche prévoît déjà 25 milliards d'euros d'investissements d'ici à 2030, dont une partie bénéficiera à la recherche biomédicale. Avec un budget additionnel d'un milliard d'euros, le Plan Innovation projette cinq actions concrètes en faveur de la recherche :

  • Relancer et consolider la politique de site de recherche en santé, par un soutien à la création de six centres d’excellences et de 3 bio-clusters de dimension mondiale.
  • Soutenir des projets de recherche intégrée en santé, associant notamment CHU, laboratoires de recherche et partenaires privés.
  • Renforcer le déploiement des infrastructures de recherche en santé, les cohortes et les biobanques et assurer notre souveraineté en recherche préclinique.
  • Attirer ou maintenir sur le territoire les jeunes chercheurs du meilleur niveau international en leur accordant un budget pour créer leur laboratoire.
  • Mettre en place de nouveaux programmes de formation initiale et continue notamment dans le domaine du numérique, pour accompagner les mutations de la recherche et des industries de santé.



Investir dans des secteurs prioritaires

Le gouvernement prévoit également des investissements de soutien aux technologies émergentes, à hauteur de 2 milliards d'euros. Premier domaine visé : les biothérapies et la bioproduction de thérapies innovantes. On parle ici des médicaments produits à partir du vivant grâce à des « biotechnologies » issues de la recherche fondamentale de pointe. Ces solutions thérapeutiques constituent un enjeu décisif pour les patients, mais aussi pour l'économie française et sa souveraineté sanitaire.

Deuxième secteur prioritaire pour la France : le numérique en Santé. Les nouvelles technologies appliquées à la santé peuvent nous aider à relever les défis auxquels fait face le pays – vieillissement de la population, développement des maladies chroniques et sous-densification médicale. Leur apparition transforme peu à peu les pratiques des professionnels et des patients. Pour favoriser l'émergence de solutions innovantes et conquérir le marché mondial, plusieurs grands programmes publics ont été initiés comme le Ségur numérique, le Health Data Hub, ou PariSanté Campus, récemment inauguré par le Premier ministre, Jean Castex.


Alléger les procédures

Dernier volet capital de la stratégie française : la simplification des réglementations. Que cela concerne la recherche clinique, les autorisations de mise sur le marché ou de remboursement, les autorités promettent l'allègement et l'accélération des procédures. Le Plan prévoit en parallèle un accès au marché facilité pour les innovations, un cadre stable et un soutien financier au tissu industriel de la santé grâce notamment au concours de Bpifrance, du fonds French Tech Souveraineté en santé et de l'initiative Tibi.

Le Plan sera impulsé et piloté par l'Agence de l'innovation en santé, dont la création devrait aboutir en 2022. La France affiche ainsi ses ambitions pour l'avenir de la recherche et de la médecine. Elle met en place des stratégies, des dispositifs, des structures et des financements pour répondre aux enjeux de la santé de demain.


Recevez les dernières mises à jour de Allisone dans votre boîte mail.

Nos meilleures actualités, une fois par mois.
Garanties sans spam et pleines de bons conseils !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pas encore utilisateur d’Allisone ?

Découvrez ce que Allisone peut faire pour vous

DÉCOUVRIR ALLISONE
``