Dentiste : comment bien choisir son assistant(e) dentaire ?

Quelles sont les questions à se poser avant de recruter un(e) assistant(e) dentaire ? Découvrez nos conseils pour bien choisir et bien former votre binôme.


Quelles sont les questions à se poser avant de recruter un(e) assistant(e) dentaire ? Sur quels critères fonder ce partenariat crucial pour le développement et le fonctionnement d’un cabinet dentaire ? Découvrez nos conseils pour bien choisir et bien former votre binôme.

 

Être chirurgien-dentiste, c’est être soignant mais aussi chef d’entreprise et donc manager. Lorsque vient l’heure de recruter (pour une création de poste ou pour un remplacement) un(e) assistant(e) dentaire, le premier réflexe doit être de définir précisément ses besoins. Si vous ne travaillez pas seul, commencez, idéalement, par faire le point avec les autres membres du cabinet, qu’ils soient associés, collaborateurs, assistant(e)s ou secrétaires éventuellement en place. Objectif de cette étape : éviter les conflits d’intérêt et de responsabilité, qui apparaissent comme la cause majeure d’échec d’intégration dans les cabinets dentaires dans les mois suivants une embauche.

Définir précisément la répartition des tâches

Un(e) candidat(e) au poste d’assistant(e) dentaire de votre cabinet doit précisément savoir quelles seront ses missions pour les accepter. Il est donc fondamental de définir, en amont du recrutement, la répartition des tâches administratives et cliniques par rapport au temps de travail global. Les conflits entre chirurgien-dentiste et assistant(e) dentaire sont en effet, le plus souvent, liés à un manque de communication et de transparence quant à cette répartition du temps de travail entre secrétariat et assistanat clinique. Clarifier ces points (et s’y tenir autant que possible) est donc fondamental pour établir une relation de confiance. C’est ici la condition sine qua non pour développer un binôme fonctionnel.

Préciser les compétences techniques et accepter de former votre assistant(e)

Avant de rédiger votre annonce de recrutement, de sélectionner les profils et de faire passer des entretiens, prenez le temps nécessaire pour définir précisément les compétences techniques requises pour le poste que vous cherchez à pourvoir : assistanat 4 mains, stérilisation, prise d’empreintes, hygiène… Tenez compte du fait que toutes les assistantes, notamment lorsqu’elles sont fraîchement diplômées, ne sont pas toujours pleinement opérationnelles sur tous ces points. Il vous faudra certainement compléter la formation de votre recrue sur le terrain, ce qui nécessite un peu de temps et de patience, mais qui s’avère, à moyen terme, très payant ! Cela constitue même un avantage car votre assistant(e) sera alors formé(e) à vos exigences particulières et à celles de votre spécialité éventuelle.

Considérer de près les compétences relationnelles de votre futur(e) assistant(e)

Au-delà de ses compétences pour vous assister au fauteuil, votre assistant(e) dentaire devra également faire preuve de qualités relationnelles et communicationnelles. Si une partie de son temps est dédiée aux tâches de secrétariat, elle sera en première ligne pour accueillir et appréhender les besoins de vos patients. Il est donc fondamental de préciser, dans votre projet de recrutement (et notamment dans l’annonce), qu’il/elle devra gérer les appels, accueillir la patientèle ou savoir présenter un devis…

Si il/elle doit en outre vous épauler dans les tâches organisationnelles, il est fondamental de vous assurer qu’il/elle sera en mesure d’identifier et de ranger les dossiers médicaux, et d’assurer les encaissements. Il vous faudra donc peut-être également former votre assistant(e) dentaire à l’utilisation des logiciels incontournables pour la gestion des tâches administratives.

Misez sur l’avenir en formant votre assistant(e) aux nouvelles technologies

Si vous avez opté pour des outils de nouvelles technologies tels que le logiciel d’allisone.ia, songez à y former votre binôme. Il/elle pourra ainsi l’utiliser en autonomie et vous aider à optimiser encore davantage le temps que vous passez avec vos patients. L’usage des applications d’Intelligence artificielle est encore très peu (voire pas du tout) enseigné dans les formations de praticiens dentaires. Il ne l’est pas davantage (voire encore moins) dans les formations des assistant(e)s dentaires.

Pourtant, on le sait, ces solutions (qu’elles permettent d’analyser des radios panoramiques, d’automatiser des compte-rendu ou de faciliter la prise de rendez-vous), contribuent grandement à optimiser le fonctionnement d’un cabinet. En libérant du temps au chirurgien-dentiste, en affinant leur diagnostic et donc les traitements à mettre en œuvre, elles sont en passe de révolutionner la pratique. Il semble donc particulièrement judicieux de former votre binôme à ces outils très simples à prendre en main. Cette promesse de formation aux outils incontournables de demain constitue d’ailleurs un argument de poids pour attirer les meilleurs talents au sein de votre cabinet.